Windows / Leçon 17 : Configurer la mise en veille

Difficulté : Facile
OS requis : Windows 7, 8 ou 10.

Généralités sur la mise en veille

Mettre son ordinateur en veille permet de minimiser sa consommation d’électricité. Nous allons voir dans cette leçon comment modifier les conditions de mise en veille de notre ordinateur, puis comment modifier le comportement des boutons d’alimentation (et du capot si vous possédez un ordinateur portable).

En fonction de la version de votre système d’exploitation et de votre matériel informatique, plusieurs types de veille vous sont proposées : la veille, la veille prolongée ou encore la veille hybride.

Sommaire

  1. Les différents modes de veille
  2. Modifier les conditions de mise en veille de mon ordinateur
  3. Modifier le comportement des boutons d’alimentation et du capot
  4. Mettre mon ordinateur en veille depuis le menu Démarrer
  5. Activer la mise en veille prolongée

1. Les différents modes de veille

 

En fonction de votre version de Windows ainsi que de votre matériel, plusieurs types de veille sont disponibles sur votre ordinateur. Voyons ce qui les différencie.

  • La veille : le mode le plus rapide pour revenir à son bureau, mais le moins économique. Sur les ordinateurs fixes, seuls les disques durs et l’écran sont coupés. Sur les ordinateurs portables, le microprocesseur est également coupé.
  • La veille prolongée : à l’inverse de la veille classique, le mode le plus lent mais le plus économique, vos données sont stockées sur le disque dur et votre ordinateur s’arrête. Vous reprenez donc rapidement là où vous en étiez.
  • La veille hybride : une combinaison des deux modes de veille précédents, votre ordinateur est mis en veille mais vos données sont stockées sur le disque dur en cas de coupure de courant.

 

Si la veille prolongée éteint mon ordinateur et le rétablit dans l’état où je l’ai laissé, et tout cela plus rapidement qu’avec un démarrage classique, quel est l’intérêt de l’arrêter ? Pourquoi ne pas utiliser uniquement la veille prolongée ?

La question est légitime. Mais la réponse est simple : arrêter votre ordinateur permet de vider la mémoire vive et donc d’avoir un ordinateur plus performant et plus stable. De plus certains ordinateurs fixes ne proposent pas ce mode de veille. Si vous possédez un ordinateur fixe, préférez la veille prolongée à la veille classique, qui consomme plus d’énergie.

2. Modifier les conditions de mise en veille


Modifier les conditions de mise en veille, c’est définir la durée d’inactivité de votre ordinateur avant qu’il n’entre en veille ou n’éteigne l’écran. Pour modifier les conditions de mise en veille, nous devons nous rendre dans les réglages « Matériel et audio » du panneau de configuration. 

Cible : « Panneau de configuration »-> »Matériel et Audio »-> »Modifier les conditions de mise en veille »

Voyons cela en images. Tapez « panneau de configuration » dans la zone de recherche de la barre des tâches et cliquez sur l’application :

Cliquez ensuite sur « Matériel et audio » :
Dans la partie « Options d’alimentation, cliquez sur « Modifier les conditions de mise en veille de l’ordinateur » :
Vous pouvez alors indiquer les valeurs de votre convenance.

3. Modifier le comportement des boutons d’alimentation

 

Toujours dans le menu « Matériel et audio » du Panneau de configuration, cliquez sur « Modifier le comportement des boutons d’alimentation » dans la partie « Options d’alimentation ». Choisissez alors les actions que votre ordinateur doit effectuer après avoir appuyé sur les différents boutons d’alimentation ou après avoir fermé le capot de votre ordinateur portable.

 Cible : « Panneau de configuration »-> »Matériel et Audio »-> »Modifier le comportement des boutons d’alimentation »

Voyons cela en images. Toujours depuis le panneau de configuration, accédez au menu « Matériel et audio » puis cliquez sur « Modifier le comportement des boutons d’alimentation » :

Indiquez maintenant les actions que votre ordinateur doit effectuer :

4. Mettre mon ordinateur en veille depuis le menu Démarrer

 

Vous pouvez facilement mettre en veille ou en veille prolongée, redémarrer ou arrêter votre ordinateur en cliquant sur l’icône « Marche/Arrêt » du menu Démarrer.

Cible : « Menu Démarrer »-> »Bouton Marche/Arrêt »

Voyons cela en images. Cliquez sur le « menu Démarrer » :

et sélectionnez la mise en veille à mettre en oeuvre :


5. Activer la mise en veille prolongée

 

Il se peut que la configuration actuelle de votre ordinateur ne vous permette pas d’accéder à la mise en veille prolongée. Pour activer celle-ci, suivez la procédure suivante :

 

  1. Tapez « cmd » dans la zone de recherche de la barre des tâches.
  2. Dans la liste des résultats, cliquez avec le bouton droit sur Invite de commandes, puis cliquez sur Exécuter en tant qu’administrateur.
  3. Une fenêtre de demande d’autorisation s’ouvre alors, cliquez sur Continuer pour autoriser l’exécution de l’application.
  4. Dans l’Invite de commandes, tapez « powercfg.exe /hibernate on » (taper sans les guillemets), puis appuyez sur Entrée.
  5. Patientez quelques secondes le temps que la commande soit prise en compte, puis fermez la fenêtre.

Fin de la leçon 17

Vous savez maintenant configurer la mise en veille de votre ordinateur.




À propos de l'auteur...

À propos de l'auteur...

Thibaut MATHIEU - WEB / DIGITAL / E-LEARNING

Initiateur et éditeur de Premiers Clics, je vous propose de partager mes connaissances et mon expérience à travers ce service. Vous aider à acquérir les bases de l'informatique, ou à vous perfectionner, telle est mon ambition. Collectivement, il s'agit également d'apporter des outils à celles et ceux qui luttent contre l'illectronisme afin de réduire la fracture numérique et réussir l'inclusion numérique (collectivités, associations, médiateurs). Déjà près de 400 démarches administratives sont en ligne : soyez prêts ! 

Premiers Clics est le fruit d'une initiative personnelle, citoyenne, au service de tous. Premiers Clics n'a pas vocation à animer des ateliers informatique localement, mais propose des ressources pour les particuliers, les collectivités, les associations et les médiateurs numériques.