Un test mené par Microsoft classe en tête son navigateur parmi les moins énergivores, à l’heure où l’autonomie des appareils et la protection de l’environnement font de plus en plus partie des attentes des consommateurs.




Intro

Selon un test effectué par Microsoft, qui développe le navigateur Edge, son navigateur serait le moins énergivore et ce pour le plus grand bien de nos batteries et de la planète. Un argument économique et écologique dont les utilisateurs sont de plus en plus sensibles, et qui sont demandeurs en parallèle d’une plus grande autonomie de leurs appareils, pour des questions purement pratiques.

Les conditions du test
Pour effectuer le test, les équipes de Microsoft ont utilisé leur ultraportable hybride Surface Book 2 équipé de Windows 10 (un ultraportable « 2 en 1 », voir le test effectué par LesNumériques). L’opération consistait à lancer une vidéo en streaming, via une connexion wifi. On trouve sur le site du constructeur le protocole détaillé mis en place pour réaliser le test.

Les résultats du test

Si Microsoft publie les résultats de son test, ce n’est pas pour rien. En effet, le navigateur Microsoft Edge arriverait en tête avec un gain d’autonomie de 24% par rapport à Google Chrome et de 94% par rapport à Mozilla Firefox. Soit respectivement des temps de lecture de 16 heures, 13 heures et 8 heures. Comme souvent dans les tests, les conditions ont été optimisées : le son a été coupé et la luminosité de l’affichage réglée à 50%.

Le moteur Chromium bientôt adopté par Microsoft

A noter que Microsoft Edge va bientôt arrêter d’utiliser le moteur de rendu EdgeHTML au profit de Chromium (le moteur utilisé par Google Chrome). Déjà utilisé pour la version Android de Microsoft Edge, ce sont les OS suivants qui en bénéficieront : Windows 7, 8.1, 10 et MacOS. Une nouvelle qui ne réjouit pas la fondation Mozilla présidée par Mitchell Baker (fondation qui développe et distribue Firefox), qui craint que la majorité des développeurs ne se concentre désormais essentiellement sur le moteur Chromium, ce qui pourrait poser des problèmes d’incompatibilités de certains services avec Firefox. Un nouveau test sera donc nécessaire pour comparer les performances énergétiques de Microsoft Edge, Google Chrome et Mozilla Firefox.

Les parts de marché des navigateurs

En France, une étude menée en 2018 révèle que Chrome est utilisé par près de 50% des utilisateurs, suivi de Safari (19%), Firefox (15%), Internet Explorer (6%), Edge (4%) et Samsung Internet (3%). Vous pouvez voir le détail de cette étude ici. Chrome a l’avantage d’être poussé par son géant moteur de recherche Google, quand Microsoft utilise son système d’exploitation Windows pour promouvoir au mieux son navigateur Edge. Outre cette force de frappe, ce sont surtout les bonnes performances de Google Chrome qui payent, performances reconnues par les utilisateurs (malgré un agacement chez certains utilisateurs concernant la gourmandise du navigateur en mémoire vive). Vous ne l’utilisez toujours pas ? Téléchargez et installez Chrome.




Conclusion

Tous les arguments sont bons pour tenter de faire décoller Microsoft Edge. À une heure où les utilisateurs sont de plus en plus sensibles aux arguments écologiques et à l’autonomie de leurs appareils mobiles, leur utilisation ne cessant de croître, les résultats de ce test sont un bon moyen de promotion pour Microsoft Edge, qui joue ici une carte verte. L’argument vert se vend, et se vendra de plus en plus. Mais les caractéristiques retenues par les utilisateurs ne se limitent pas à la consommation électrique : sécurité, rapidité, compatibilité, extensions proposées… Google Chrome a donc encore de beaux jours devant lui. D’autant que sa future livraison avec un thème natif sombre devrait également le faire progresser sur le terrain de l’autonomie, et pour le plus grand plaisir de nos yeux.

Thibaut MATHIEU

Thibaut MATHIEU

WEB / WINDOWS / FORMATION & ASSISTANCE AUPRES DES PARTICULIERS

Initiateur et éditeur de Premiers Clics, je partage mes connaissances via des cours gratuits en ligne et ce blog. Vous souhaitez apprendre les bases de l'informatique avec un livre ? Rendez-vous dans ma boutique !